Quand les animaux ont
une haleine de chacal

Vous pensiez être tranquille, pouvoir le câliner sans limite, lui faire des bisous, lui confier vos secrets sans craindre de vous approcher de sa gueule mais voilà, il y a un hic de taille, votre animal de compagnie a… une haleine de chacal à tomber à la renverse ! Chiens, chats, on a beau les aimer, parfois on n’arrive plus à les « sentir » tellement ils sentent « mauvais de la gueule ».

Hygiène bucco-dentaire défaillante voir inexistante, détartrage rarissime, problème de gencives (gingivite), digestion difficile… les causes de l’halitose chez nos animaux de compagnie sont nombreuses. Mais heureusement il est possible avec quelques trucs et astuces d’enrayer le problème et de rendre à nos toutous et/ou matous une haleine plus fraîche et agréable.

Halitose : Chien, chat, être humain… même combat !

Dans la majorité des cas issue de la sphère bucco-dentaire chez les humains, l’halitose l’est aussi pour nos animaux de compagnie. Pour la simple et bonne raison qu’elle provient, chez les uns comme chez les autres, des micro-organismes de la flore buccale (bactéries anaérobies) qui décomposent les protéines alimentaires en libérant des gaz (Composés Soufrés Volatils appelés aussi CSV) à l’odeur nauséabonde.

Chez les animaux ayant une petite gueule aux dents particulièrement serrées (ceux de petits gabarits et/ou au nez écrasé comme les bouledogues), les risques d’halitose sont encore plus élevés car les résidus alimentaires restent coincés entre les dents, difficilement délogeables par la fonction auto-nettoyante de la salive.

Autres causes pouvant induire une mauvaise haleine chez nos compagnons, des micros lésions dentaires telles que les caries ou encore des inflammations des gencives (saignements, rougeurs, etc.) en grande partie dues à l’accumulation de plaque dentaire transformée en tartre sur lequel les bactéries anaérobies adorent s’agglutiner pour libérer leurs émanations pestilentielles. D’autant que chez le chien et le chat, le pH élevé de leur salive (supérieur à 7 donc basique) favorise la formation de tartre.

Lorsque la mauvaise haleine persiste, cela peut révéler une maladie rénale, digestive, endocrinienne ou de la sphère ORL (une pharyngite par exemple). Tandis que chez un chien souffrant d’insuffisance rénale, l’haleine sentira l’ammoniac, elle sera fortement sucrée chez un chien diabétique. Autant de signes à ne pas négliger qui nécessitent une visite rapide chez le vétérinaire.

Enfin, pour finir, à noter le cas particulier du chat qui en tant qu’être parfaitement autonome aime à faire sa toilette en se léchant partout, même le derrière. D’où parfois une certaine mauvaise odeur qui se dégage de sa gueule… Difficile de le contrarier mais heureusement il existe des solutions !

Comment enrayer le problème de mauvaise haleine chez les chiens et chats ?

Chez les êtres humains, une bonne hygiène bucco-dentaire composée d’un bon brossage, après chaque prise alimentaire, et complétée par l’utilisation du fil dentaire ou d’une brossette interdentaire pour éviter l’accumulation de débris alimentaires entre les dents, contribue à rendre l’haleine plus agréable. Pour parfaire cette hygiène quotidienne, l’utilisation d’un gratte-langue est grandement recommandé pour diminuer la présence des bactéries anaérobies qui aiment trouver refuge dans les sillons de la muqueuse linguale.

Difficile de viser la même exigence chez un chien ou un chat…

Cependant, il existe plusieurs accessoires adaptés à l’hygiène bucco-dentaire des animaux de compagnie comme des kits contenant une brosse à dent double tête, un tube de dentifrice (arôme poulet ou bœuf !) et un doigtier à action anti-microbienne pour mieux éliminer la plaque dentaire.

Il existe existe également la bonne vieille méthode des jouets à mâcher en caoutchouc, en corde ou avec des picots, comme l’os à ronger, dont l’utilisation permet de nettoyer les dents et gencives, et d’éviter l’accumulation de plaque dentaire.

Et si un liseré jaunâtre apparaît à la base des dents, signe de formation de tartre, une visite chez le vétérinaire sera nécessaire. Il réalisera un détartrage et veillera à l’absence de gingivite, abcès et caries dans la bouche de votre animal. Par ailleurs, comme le vétérinaire est le spécialiste de la santé des animaux de compagnie, il saura identifier une cause autre que bucco-dentaire à la mauvaise haleine de votre chien ou chat.

Pourquoi dit-on avoir une « haleine de chacal » ?
Une des raisons invoquées est que le dieu funéraire de l’Égypte antique, Anubis, était représenté par une tête de chacal. Or, en l’absence de production salivaire, et donc du rôle auto-nettoyant de la salive, les bactéries stagnent et pullulent, multipliant le risque d’émanation de CSV, donc de mauvaise haleine. Anubis, maître du domaine des morts, le premier avatar de l’halitose ?!