Une haleine fraîche avec
une bonne hygiene dentaire

L’origine de l’halitose est la plupart du temps buccale, conséquence nauséabonde de l’activité des bactéries anaérobies qui tapissent notre bouche et se régalent des débris alimentaires qu’une hygiène dentaire parfois défaillante laisse traîner sur nos dents, gencives et notre langue… Bien souvent, soigner la mauvaise haleine, désagrément pour soi-même mais aussi pour l’entourage, passe uniquement par une hygiène bucco-dentaire plus précise et appliquée. Oui, vous avez bien lu, le traitement à la mauvaise haleine, dans la majorité des cas, ne nécessite pas d’autres remèdes qu’une bonne brosse à dents et un bon dentifrice. Celui-ci sera choisi à base de fluor (entre 1000 et 1500 ppm pour 2 brossages/jour, soit 1 à 1,5 mg de fluorures/gramme de pâte) pour lutter également contre les caries.

Et pour les puristes, il existe un arsenal très complet d’accessoires pour aller encore plus loin dans leur hygiène dentaire : gratte-langue, fil dentaire, brossette interdentaire, bain de bouche, pastilles révélatrices de plaque dentaire, etc.

A la maison, rien de plus facile pour lutter contre l’halitose ! A compléter, au moins une fois par an, par une visite chez le dentiste pour un bilan complet qui permettra de prévenir/soigner gingivites, caries et autres infections dentaires, et de surveiller les éventuelles restaurations inadaptées et défectueuses. Aller chez le dentiste ce n’est pas que quand « on a mal ».

La technique incontournable pour un brossage de dents efficace

Pourquoi ennuie-t-on des générations d’enfants avec les fameuses 3 minutes pour un bon brossage ? Pas seulement pour vendre des sabliers… C’est aussi parce que pour éliminer un maximum de plaque dentaire, cause des principales pathologies dentaires et de la mauvaise haleine, cela prend du temps ! D’abord, nettoyer les dents du haut, à gauche, au milieu, à droite, puis celles du bas, à gauche, au milieu, à droite et puis recommencer à l’intérieur du palais, d’abord en haut, à gauche, au milieu, à droite, puis en bas, à gauche, au milieu, à droite et… recommencer une nouvelle fois pour être sûr d’être bien passé partout !

Et il ne suffit pas de tourner la brosse à dents sur les dents comme bien souvent on le voit faire. La plaque dentaire étant légèrement gluante, un geste allant du rouge (gencives) vers le blanc (les dents) est recommandé pour l’éliminer au mieux. Si vous tournez, vous la mélangez ! Pour l’expulser, le mieux est de la « balayer », puis de rincer.

Et ainsi les gencives bénéficient d’un bon brossage qui, d’une part, active la circulation sanguine et, d’autre part, les nettoie de la plaque dentaire résiduelle.

Le kit « belles dent, haleine fraîche »

Le gratte-langue

Parce que l’enduit lingual peut émettre une odeur nauséabonde (les bactéries anaérobies aiment trouver refuge – et nourriture – dans les fissures et sillons qui recouvrent la partie supérieure de la langue), il est utile de la nettoyer elle aussi, tout comme les dents et les gencives.

Facile d’utilisation, le gratte-langue élimine mécaniquement les bactéries présentes sur le dos de langue. Idéalement double face, il permet d’abord de les brosser, puis de les racler.

Le fil dentaire et la brossette interdentaire

Alors qu’il est le complément idéal au brossage dentaire, notamment le soir pour empêcher les bactéries anaérobies de s’en donner à cœur joie avec les résidus alimentaires coincés entre les dents et à la jonction dents-gencives, le fil dentaire est encore très peu utilisé en France. Qu’il soit ciré (pour les novices) ou non ciré (pour les experts), le fil dentaire est incontournable pour une hygiène bucco-dentaire appliquée et précise.

Si les dents sont déchaussées ou écartées, l’utilisation d’une brossette interdentaire est recommandée.

Mode d’emploi pour l’utilisation du fil dentaire :
– Enrouler une partie du fil autour de l’index droit, l’autre partie autour de l’index gauche.
– Le passer délicatement entre les dents en descendant délicatement jusqu’à la gencive.
– Ressortir le fil.
À renouveler entre chaque espace dentaire en changeant le fil au moins une fois.

Le bain de bouche

Son action antiseptique aide à maintenir une bonne hygiène dentaire en capturant et neutralisant les composés à l’origine des mauvaises odeurs dans la bouche. A la longue, un bain de bouche peut déséquilibrer la flore buccale, donc l’avis du dentiste est recommandé. Par ailleurs, certains contiennent de l’alcool, qui peut favoriser l’halitose.

Les soins révélateurs de plaque dentaire

A utiliser après le brossage, ils sont préconisés, sur un temps limité, dans un but d’apprentissage pour évaluer les compétences en matière de soins bucco-dentaires. La forme la plus connue est le comprimé mais on trouve également en pharmacie et parapharmacie des cotons-tiges, des solutions ou encore des fils dentaires révélateurs de plaque dentaire.

En quelques secondes, apparaît une coloration rouge qui indique la présence résiduelle de plaque dentaire. A votre brosse à dents et fil dentaire pour la faire disparaître !

Chiffres à méditer :
− Les européens sont 65% à changer leur brosse à dents tous les 3 mois au minimum, 77% en Allemagne, 51% en Espagne et 62% en France
− 1,5 brosse à dents par an et par habitant alors que 4 sont préconisées
− 3,5 tubes de dentifrice par an et par habitant alors que 6 sont nécessaires
− Mois de 11% de la population française utilise le fil dentaire
(source UFSBD)